Les légumes anciens

adeline Actualités Laisser un commentaire

topinambour.jpgLe topinambour : Originaire d’Amérique du Nord, le topinambour est une plante vivace cultivée pour ses tubercules. Le topinambour a été introduit en Europe au début du 17ème siècle. Il évoque de mauvais souvenir aux personnes âgées, qui ont été contraintes à manger ce légume de rationnement pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Les tubercules peuvent se consommer de différentes manières. Cuits (à l’eau bouillante ou à la vapeur), ils peuvent être mangés en salade (froid), en accompagnement (chaud), … Ils peuvent également être consommés crus, râpés ou coupés en lamelles.

Le goût d’un topinambour s’apparente à celui d’un fond d’artichaut.

Le topinambour contient de l’inuline (là où la pomme de terre contient de l’amidon). L’inuline est un pré-biotique, elle stimule le développement des bactéries de la flore intestinale. En tant que polymère du fructose, la consommation d’aliments riches en inuline est fortement déconseillée aux personnes intolérantes au fructose.

Le topinambour est très riche en vitamines, notamment A, C et B3. Il apporte également des sels minéraux (potassium) et glucides (inuline).

Le rutabaga : Ce légume originaire d’Europe du Nord résulte de l’hybridation d’un navet et d’un chou frisé. Il a une apparence très similaire au navet, quoiqu’un peu plus allongée. Tout comme le topinambour, il rappelle aux personnes âgées les affres de la guerre.

Ce légume peut se consommer cru ou cuit (dans de l’eau bouillante, à la vapeur, …).

D’un point de vue médicinal, le rutabaga a des vertus digestives (diurétique, laxatif, digestif, reminéralisant, désinfectant) et possède comme de nombreux légumes des vertus anti-cancérigènes.

Sur le plan nutritionnel, le rutabaga apporte en moyenne 34 kcal pour 100g, et est riche en potassium, calcium, soufre et phosphore.

adelineLes légumes anciens

Manger des graines germées

adeline Actualités Laisser un commentaire

De plus en plus de personnes consomment des graines germées afin de renforcer leurs apports nutritionnels. En effet, au cours de la germination, les graines vont acquérir des propriétés nutritionnelles (vitamines et enzymes) qu’elles n’ont pas sous forme sèche.

Les étapes de la germination

La transformation de la graine commence dès que l’on procède à l’opération de trempage (on parle ici de pré-germination). La graine sort alors de son état de repos.

Il s’en suit la période de germination au cours de laquelle la graine va subir de nombreuses transformations : la quantité de vitamines va augmenter et les enzymes de croissances vont être activés.

Les conditions idéales de germination

Une germination réussie passe par des apports en eau, en air, en chaleur et en lumière à juste dose.

Si la graine a besoin d’eau pour sortir de son état de repos et ainsi germer, il ne faut pas les noyer. En effet, une eau stagnante les ferait moisir. On préfère utiliser le terme de « rinçage » qui de par son nom suffit à imaginer l’apport en eau nécessaire. Bien sûr, l’apport en eau se décide en fonction des conditions atmosphériques / météorologiques : une graine n’aura pas le même besoin en eau dans une atmosphère chaude et humide que dans une atmosphère sèche et tempérée. En plus de participer à activer la germination, le rinçage permet également d’éliminer les substances rejetées par la graine lors de son activité de transformation. Idéalement, l’eau d’arrosage doit être à température ambiante (17 à 20°C).

adelineManger des graines germées

Les alicaments

adeline Actualités Laisser un commentaire

ActimelDonna01.jpgPour être en bonne santé, on le sait tous, il faut consommer au moins 5 fruits et légumes par jour. Cependant, nous voyons fleurir sur nos étals de supermarché une nouvelle génération de produits enrichis en oméga-3, probiotiques, flavonoïdes, phyto-œstrogènes, … Ces aliments portent le nom d’alicaments.

Alicament est terme marketing créé à la fin des années 1990 par l’association des deux mots « aliments » et « médicaments ». Il ne s’agit nullement de médicaments, mais ces aliments enrichis de certains nutriments comme ceux énoncés ci-dessus, sont supposés avoir un effet bénéfique sur la santé en même temps qu’ils nourrissent. On parle également de médicalments, de nutraceutiques ou d’aliments fonctionnels.

La loi contraint les fabricants à avoir des preuves tangibles de l’efficacité de tel ou tel nutriment ajouté. Cependant, les quantités utilisées dans ces aliments sont-elles suffisamment importante pour avoir un effet sur notre santé ?

Alors la question se pose, ces aliments ont-ils un réel effet bénéfique, ou bien s’agit-il d’une stratégie purement marketing ?

Les industriels ont su surfer sur la vague des alicaments ; pas un seul rayon où l’on ne trouve du lait enrichi en vitamine D, de la margarine enrichie en oméga-3, des yaourts au bifidus actif, … Toutes les denrées les plus basiques du rayon frais ont un équivalent enrichi de telle ou telle substance. Il existe désormais presque autant de produits « alicaments » que de produits allégés. Pour ne citer que quelques produits, tout le monde connait les Actimel, les yaourts Activias, la margarine Pro-Activ, … Notons que les responsables marketing savent nous faire remarquer que ces aliments contiennent des principes actifs bénéfiques pour notre santé rien qu’avec leur noms.

Cependant, il est permis de douter le l’efficacité de ces aliments. Certes, des études scientifiques sont menées pour fabriquer ces alicaments, mais ces derniers échappent à tous les contrôles que subissent quant à eux les médicaments, avant et après leur mise sur le marché.
De plus leur utilité reste encore à démontrer, sachant qu’une alimentation saine et variée couvre à elle seule les apports journaliers recommandés, et il n’y a donc pas besoin de recourir à une augmentation artificielle de ces apports.

adelineLes alicaments

Les biberons sans Bisphénol-A viennent en aide à une usine lyonnaise

adeline Actualités Laisser un commentaire

Une belle initiative régionale, qui tout en répondant à la demande croissante de biberons sans Bisphénol-A, a permis de sauver une entreprise en difficulté.

Laurent Andres est un papa soucieux de la santé de ses enfants, mais est aussi le gérant de Sobef-Sierom, une usine spécialisée dans la fabrication de moules pour le domaine automobile qui était en train de péricliter.

Il a alors eu une vraie bonne idée : pour faire face à la chute libre du nombre de commandes provenant de ses clients automobiles, et ainsi éviter la fermeture de l’usine, il a décidé d’utiliser la compatibilité de ses machines pour fabriquer des biberons sans bisphénol-A.

Les biberons sont fabriqués en polyethersulfone, un matériau garanti sans bisphénol-A, sans phtalates ni péroxydes, également utilisé dans le domaine chirurgical, et qui ne dégage aucun perturbateurs endocriniens (suspectés d’être à la base de certains cancers).

adelineLes biberons sans Bisphénol-A viennent en aide à une usine lyonnaise

Les magasins bios à petits prix

adeline Actualités Laisser un commentaire

Même si se nourrir bio contribue à préserver notre santé, et on le sait la santé n’a pas de prix, cela représente néanmoins une part importante du panier de la ménagère.

En effet, dans le commerce, les produits bios sont en général 30 à 50 % plus cher que des produits non biologiques.

La chaine de marchés bios, Caron Bio, a ouvert 6 magasins biologiques à prix discount en région Ile de France. Cette enseigne propose aussi bien des produits de la marque de référence, mais également des produits à prix réduits.

Pour arriver à commercialiser des articles bios (alimentaires, cosmétiques, …) à petits prix, cette enseigne à fait le choix de concentrer son investissement uniquement dans sa marchandise.

Exit la déco si attirante du marché bio. Chez Caron Bio, les présentoirs n’ont rien de fantaisistes, ils sont tout simplement fonctionnels. Les locaux loués pour accueillir ces marchés sont également choisis avec soin. Le format supérette est préféré aux grandes surfaces afin de minimiser les frais d’exploitation. Le prix du loyer est également pris en compte.

Un autre moyen de tirer les prix vers le bas a été d’éliminer les intermédiaires (grossistes, importateurs, …) qui prennent leur propre marge. Les produits sont directement importés par Caron Bio depuis le lieu de production (que ce soit en Italie, en Turquie, …).

adelineLes magasins bios à petits prix

L’institut de santé Hippocrates

adeline Actualités Laisser un commentaire

hacienda_front.jpgL’institut de santé Hippocrates (qui tient son nom du père de la médecine moderne) a été fondé en 1956 par Ann Wigmore et le théoricien Viktoras Kulvinska.

Ann Wigmore était également connue sous le nom de « mère de l’alimentation vivante ». Elle a été une pionnière dans l’utilisation du jus d’herbe de blé et de l’alimentation vivante, avec pour but la détoxification et la guérison du corps, de l’esprit et de l’âme.

Son principe fondamental de sagesse propose que les aliments que nous consommons deviennent nos médicaments.

L’institut Hippocrates a été fondé à Boston dans le Massachussetts, avant de déménager à West Palm Beach en Floride. C’est un centre de thérapie naturelle unique au monde qui se base, entre autres, sur l’alimentation vivante et plus particulièrement les jus verts et les graines germées.

Aujourd’hui, le centre est dirigé par les docteurs Brian et Anna Maria Clement, et son programme prend en compte non seulement la dimension physique de l’être humain, mais également la dimension psychique (santé morale, psychologique, …).

Les personnes venant au centre Hippocrates viennent pour de multiples raisons : changer de mode d’alimentation, retrouver une meilleure santé et une plus grande énergie, résoudre des problèmes de santé plus ou moins graves (certaines personnes voient ici un dernier espoir dans les cas où la médecine traditionnelle n’a pas pu ou pas su remédier au problème).

boutenko.jpgLes séminaristes les plus connus de l’institut de santé Hippocrates sont les membres de la famille Boutenko, des immigrés russes qui peu de temps après être arrivés aux États-Unis et avoir découverts les fastes de l’alimentation à l’américaine ont commencé à avoir de nombreux problèmes de santé. Ces problèmes de santé se sont peu à peu résorbés lorsqu’ils ont modifié leur mode d’alimentation en s’orientant vers le crudivorisme.

adelineL’institut de santé Hippocrates

Le Blender Tribest – sa petite taille et sa puissance font des merveilles dans votre cuisine

adeline Actualités Laisser un commentaire

Blender_fraises.jpgMixeur, broyeur et portionneur à la fois, le Blender Tribest fait des merveilles dans votre cuisine, avec l’un des meilleurs rapports puissance/taille qui soit. Pratique et peu encombrant, il est idéal pour préparer mousses de légumes ou de fruits frais en gardant le bénéfice alimentaire des fibres, et peut aussi grâce à son moteur puissant piler la glace, mixer des fruits congelés, moudre du café, des graines de lin, des noix ou des noisettes…

adelineLe Blender Tribest – sa petite taille et sa puissance font des merveilles dans votre cuisine

Le Z-Star : le plus simple des extracteurs de jus !

adeline Actualités Laisser un commentaire

Z-Star_detoure.jpgSupérieure à la centrifugation ou au pressage manuel, le procédé de l’extraction présente divers avantages, dont un meilleur rendement, une moindre production de chaleur et donc une moindre oxydation des jus. C’est d’autant plus vrai pour les jus d’herbes, que leur particulière richesse en éléments nutritifs a tendance a fragiliser davantage.

Préserve tous les nutriments des herbes

L’herbe d’orge par exemple, contient 5 fois plus de minéraux qu’une quantité équivalente de germes de blé et près de 45% de protéines exemptes de gras (contrairement aux protéines d’origine animale) Sur les 3000 enzymes (régulateurs du métabolisme) identifiés à ce jour, elle en concentrerait à elle seule plus d’un tiers.

En plus de leur richesse en chlorophylle, les jus d’herbes contiennent aussi de grandes quantités de vitamines (C, B1, B2, B3, acide pantothénique, acide folique, carotène – excellente source de vitamine A, choline) et de minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer, cuivre, phosphore et manganèse).

L’intérêt des herbes pour leur apport en nutriments essentiels à l’équilibre de l’organisme est largement prouvé : consommées fraîches, elles constituent un formidable complément alimentaire naturel…. Et une excellente façon de combler un déficit alimentaire en légumes (en termes de nutriments, 100gr d’herbes fraîches équivalent à peu près à l’apport de 350gr de légumes frais).

adelineLe Z-Star : le plus simple des extracteurs de jus !

L’extracteur de jus Green Star : une technologie convaincante

adeline Actualités Laisser un commentaire

Le docteur Evelyn Waqselus, (directrice de Biological Research) dirige depuis 20 ans des programmes de recherche et de tests dans le domaine alimentaire. Dans ce cadre, elle a comparé la production de deux extracteurs de jus particulièrement performants : le Green Star et un autre modèle américain renommé.

Les résultats du Green Star sont particulièrement convaincants, tant en ce qui concerne la richesse en nutriments du jus que sa stabilité (et donc sa conservation) dans le temps.

Plus de jus et plus de minéraux

L’analyse comparative effectuée a révélé la supériorité du Green Star. A partir de 1089 grammes de légumes (céleri, choux vert, artichauts et pousses de tournesol) l’extracteur américain a produit 567 gr de jus, tandis que le Green Star en extrayait 756 grammes – soit 25% de plus.

Autre différence remarquable, les quantités supérieures de sels minéraux contenus dans le jus Green Star :

adelineL’extracteur de jus Green Star : une technologie convaincante