Jus ou smoothies : que faut-il favoriser ?

adeline Les astuces Laisser un commentaire

Les jus et les smoothies sont des préparations tout à fait intéressantes, bien qu’assez différentes l’une de l’autre. Leur méthode de fabrication, et le résultat obtenu est très différent, c’est pourquoi il peut être intéressant de se poser la question pour savoir : jus ou smoothies : que faut-il favoriser ?

Jus ou smoothies : que faut-il favoriser ?

jus et smoothies : que faut-il favoriser ?

Nous allons tout d’abord nous intéresser aux smoothies.
Les smoothies sont obtenus par un mixage de l’ensemble des particules qui constituent les aliments. Les fibres et les jus de vos aliments sont ainsi mélangés. Il est également possible, pour faciliter ce mixage, d’ajouter un peu le liquide, que ce soit de l’eau, de l’eau de coco, ou encore du lait végétal. Cela permet de rendre la préparation plus onctueuse.
L’intégralité des fibres se retrouve mixée dans le smoothie : les fibres insolubles, comme la cellulose (qui peut se trouver dans la peau des légumes et des fruits, dans les légumes fibreux ou à feuilles…). Ces fibres vont favoriser et réguler le transit intestinal. Les fibres solubles comme les mucilages, les gommes, la pectine ou encore l’inuline sont également présentes. Cette dernière est considérée comme une fibre prébiotique, qui est particulièrement intéressante pour l’écosystème de l’intestin.
Les différentes fibres vont se diviser en acides gras dans le côlon et nourrissent les bactéries utiles de notre flore intestinale !
Les fibres présentes dans les smoothies sont appelées des glucides complexes, qui sont très utiles pour réguler la glycémie ! La digestion se fait ente 1 et 4 heures en passant par l’intestin puis le côlon.
Les smoothies possèdent une texture plus épaisse, il est donc intéressant et important de la « mâcher ». Cela constitue la première étape de la digestion pour les aliments solides. Mastiquer procure également une sensation de satiété, qui permet de limiter l’appétit.

 

jus ou smoothies

Nous allons maintenant nous pencher sur la question des jus.
Les jus frais sont une boisson liquide : l’extracteur de jus ou la centrifugeuse va séparer les fibres du jus de vos aliments.
Ce jus est donc concentré, vous permettez ainsi à votre corps d’assimiler une très grande quantité de nutriments, que ce soit des oligoéléments, des nutriments, des minéraux, sans avoir à mâcher pendant un longue durée. Le processus de digestion est assez court, sans un passage par l’intestin. Il faut compter environ un quart d’heure.
Les fibres insolubles (cellulose, etc) vont bien sûr être éliminées de vos jus.
Il n’est en revanche pas certain que les fibres solubles soient conservées dans les jus. Il peut donc être intéressant de ne pas filtrer entièrement les jus (certains extracteurs présentent parfois une passoire à placer sur le récipient à jus).  Cela vous permettra de profiter de l’apport de certaines fibres solubles.
Les jus, en fonction des aliments, vont présenter de nombreuses couleurs, qui viennent des pigments des aliments, et qui sont riches en antixodants, qui protègent notre organisme en ralentissant le phénomène d’oxydation.
Chacun de ces pigments a une action particulière, c’est pourquoi il est important de bien varier les aliments lorsque l’on prépare un jus.

Jus ou smoothies : que faut-il favoriser ? Si les jus présentent un apport en nutriments et vitamines non négligeable et rapide, les smoothies ont l’avantage d’être riches en fibres, ce qui permet d’obtenir une meilleure sensation de satiété ! Si vous avez la moindre question pour l’intégration de ces préparations dans votre alimentation, l’idéal est de consulter un professionnel de santé !

adelineJus ou smoothies : que faut-il favoriser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *