Poulet au citron

adeline Recettes à la vapeur, Recettes au Vapok, cuisson vapeur douce Laisser un commentaire

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 1 poulet fermier bio ou une pintade bio
  • 3 branches de céleri
  • 2 citrons bio
  • 3 cuillères à soupe d’huile de sésame bio pressée à froid
  • 3 cuillères à soupe de tamari
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame mises à tremper la veille
  • 1 botte de ciboulette ou de queues d’oignons nouveaux ciselés
  • Sel marin, poivre blanc

Faites couper et désosser le poulet par votre boucher. Salez les morceaux 10 minutes avant de les cuire 15 minutes à la vapeur. Retirez les fils des branches de céleri. Coupez-les en petits dés d’un demi centimètre.
Placez-les 5 minutes à la vapeur.

Cuisez les citrons entiers à la vapeur pendant 10 minutes. Vous pouvez les cuire en même temps que les morceaux de poulets et les dés de céleri.

Coupez la moitié d’un citron cuit en touts petits dés. Placez-les dans un bol .Pressez le reste des citrons. Mélangez avec le tamari, l’huile de sésame, les herbes et les graines de sésame égouttées. Si vous désirez une sauce plus liquide, vous pouvez l’allonger avec un peu d’eau de source.

Coupez les morceaux de poulet en dés. Mélangez-les au céleri et nappez de sauce.

Vous pouvez maintenir au chaud à la vapeur dans un bol ou dans un four à moins de 100°C.

adelinePoulet au citron

Gazpacho

adeline Recettes à la vapeur, Recettes au Vapok, cuisson vapeur douce Laisser un commentaire

Cette recette m’a été confiée par un restaurateur Espagnol. Le goût est inégalable. Cela vaut vraiment la peine de le confectionner soi-même. Vous m’en direz des nouvelles!

 

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 4 grosses tomates mûres ou 6 moyennes
  • 2 gros oignons
  • 1 poivron rouge
  • ½ concombre
  • 2 belles gousses d’ail
  • Le jus d’1/2 citron
  • ½ verre de vinaigre de cidre
  • ½ verre d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de sel marin
  • Poivre blanc
  • 3 cuillères à soupe bombées de mie de pain de campagne

Légumes d’accompagnement

  • ½ concombre
  • 2 tomates
  • 2 à 3 oignons
  • 1 poivron rouge

 

Epluchez l’ail et les oignons. Coupez les poivrons en deux, enlevez les pépins et les fibres blances des poivrons. Epluchez le concombre.
Passez tous ces légumes au mixer pendant 3 minutes. Ajoutez le citron, le vinaigre, l’huile et l’assaisonnement. Mixez à nouveau quelque secondes. Filtrez ce potage à travers un chinois ou une passoire. Pressez bien afin que la pulpe soit bien séparée du jus. Replacez ce jus dans le mixer. Ajoutez la mie de pain et mixez à nouveau. Versez ce potage dans une soupière ou un saladier et placez-le au froid.

Epluchez les légumes d’accompagnement et coupez-les en petits dés.

Au moment de servir, ajoutez quelques glaçons dans la soupière. Placez chaque légume d’accompagnement dans des coupes individuelles. Chacun se servira selon son goût.

adelineGazpacho

Choucroute de poisson

adeline Recettes à la vapeur, Recettes au Vapok, cuisson vapeur douce Laisser un commentaire

C’est le cuisinier Jacques Baumann qui a inventé cette recette. Quand on parle de choucroute, on l’associe toujours à un plat à connotation lourde, grasse, et faisant grossir. Or, ce qui fait grossir (et encore, rien n’est sûr…), c’est non pas la choucroute, mais le lard et les saucisses ! Ce chef a donc eu l’idée géniale d’associer la choucroute, merveilleux produit lacto-fermenté si bénéfique pour notre santé, à des poissons de caractère, le tout agrémenté d’un beurre blanc, indispensable à cette symphonie. Voici de quoi la composer…

 

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 1 kg de choucroute crue fine
  • 200g de filets de saumon
  • 200g de filets de cabillaud
  • 200g de filets de sole
  • 200g de haddock
  • 60cl de vin blanc sec
  • 20cl de vinaigre de vin blanc
  • 100g de beurre
  • 15cl de crème fraîche
  • 3 échalotes
  • Baies de genièvre
  • Sel marin, poivre blanc

 

Faites cuire la choucroute 25 minutes à la vapeur puis placez-la dans une grande casserole à fond épais avec 50cl de vin blanc et les baies de genièvre. Laissez mijoter 20 minutes. Tout le liquide doit être absorbé.

Salez les poissons et laissez reposer 15 minutes.

Préparez le beurre blanc : épluchez les échalotes en retirant le germe. Hachez-les finement et mettez-les dans une casserole sur feu très doux avec le vin et le vinaigre, jusqu’à évaporation complète du liquide. Placez cette réduction dans la soupière*, ou si vous ne la possédez pas , dans une casserole au bain-marie. Versez sur les échalotes une cuillère à soupe d’eau bouillante et fouettez en incorporant peu à peu le beurre divisé en petits morceaux. Pour alléger la sauce, vous pouvez continuer à monter le beurre blanc avec 15 cl de crème fraîche. L’aspect est plus liquide mais aussi bon. Assaisonnez.

10 minutes avant de passer à table, vous cuirez les poissons 4 à 5 minutes à la vapeur. Vous placerez la choucroute dans un grand plat rond chaud et vous disposerez joliment les poissons que vous napperez de beurre blanc. Vous servirez le reste en saucière.

adelineChoucroute de poisson

Magrets de canard à l’orange

adeline Recettes à la vapeur, Recettes au Vapok, cuisson vapeur douce Laisser un commentaire

Ce plat est digne des plus grands restaurants de France. Vous pourrez servir en accompagnement des oignons émincés cuits à la vapeur et du riz Basmati pour les affamés. L’avantage de cette sauce, c’est qu’elle peut se préparer à l’avance et se conserver plusieurs jours. Elle accompagnera très bien toutes les volailles.

Les ingrédients pour 4 personnes

  • 2 beaux magrets ce canard fermiers
  • 6 oranges à jus
  • 60g de sucre de canne
  • ½ verre de vinaigre d’alcool
  • 35 cl de fond de volaille* ou bouillon cube de volaille
  • 120g de beurre cru bio de préférence clarifié*
  • 1 cuillère à soupe de Maïzena ou de kouzou*
  • Sel marin, poivre blanc

Salez les magrets et laissez les en attente 15 minutes.
Pressez le jus de 3 oranges et coupez les autres en quartiers en enlevant la peau. Prélevez le zeste d’une orange que vous passerez 5 minutes à la vapeur.

Préparez la sauce : Versez le vinaigre et le sucre dans une casserole. Laissez réduire jusqu’à ce que des petites bulles apparaissent. Lorsque la coloration s’amorce, versez le jus d’orange en délayant bien. Laissez réduire de moitié. Ajoutez alors le fond de volaille et laissez mijoter encore 15 à 20 minutes. Ajoutez le beurre clarifié. Remuez et liez avec la Maïzena préalablement diluée dans un cuillère à soupe d’eau froide. Ajoutez le zeste d’orange et maintenez au chaud au bain marie.

 

Faites cuire les magrets ( et les oignons émincés si vous avez choisi ce légume ), 10 minutes à la vapeur puis laissez-les reposer 5 minutes dans un four tiède à 60°, afin qu’ils « rendent leur sang ». Réchauffez 2 minutes à la vapeur les quartiers d’orange.

Servez dans des assiettes individuelles préalablement réchauffées. Escalopez les magrets en fines tranches, disposez-les en éventail dans chaque assiette.
Nappez de sauce et répartissez les quartiers d’orange réchauffés à la vapeur

adelineMagrets de canard à l’orange

Jus frais : De puissants alliés pour la santé…. à condition de choisir le bon mode d’extraction.

adeline Actualités Laisser un commentaire

jus_fruits.jpgMais pour conserver toutes leurs qualités à ces jus, une double précaution s’impose : éviter l’échauffement qui provoque l’oxydation, et limiter le passage des résidus chimiques dans le jus.

Mais pour conserver toutes leurs qualités à ces jus, une double précaution s’impose : éviter l’échauffement qui provoque l’oxydation, et limiter le passage des résidus chimiques dans le jus. D’où l’importance de l’appareil d’extraction.

Les presse-fruits manuels et les extracteurs à force centrifuge – outre leur non-polyvalence et leur faible rendement – génèrent une chaleur qui accélère l’oxydation des jus. Il faut donc leur préférer un extracteur à moteur puissant et à rotation lente (100 à 150 tours/minute environ) qui préserve au mieux la qualité nutritive du jus.
D’autant plus qu’une faible vitesse favorise l’élimination des déchets chimiques. Les travaux du Pr Norman Walker l’ont montré : quand la pulpe est broyée et comprimée lentement, elle retient les métaux toxiques de haute densité (mercure, plomb) qui se lient naturellement à la cellulose

adelineJus frais : De puissants alliés pour la santé…. à condition de choisir le bon mode d’extraction.

Bien manger : résultats au quotidien !

adeline Actualités Laisser un commentaire

bolVous aimeriez connaître le secret pour être à la fois belle, tonique, de bonne humeur, zen et en bonne santé ?

Rien de plus facile ! Il suffit de bien manger ! Comme vous le savez, notre alimentation participe à notre équilibre général. De ce fait, pour être en forme toute la journée et disposer d’un bon tonus, la première chose à faire est de bien manger. Mais que signifie vraiment «bien manger» ? Tout d’abord, bien manger rime avec manger équilibré, c’est-à-dire manger de tout. De plus, cela signifie qu’il faut aussi préférer la cuisine sans graisse pour les repas quotidiens. Bien manger ne signifie pas choisir entre plaisir et santé. Bien au contraire, bien manger veut dire avoir une alimentation saine et qui donne du plaisir. Vous pouvez donc varier les plaisirs ; Fruits, légumes, yaourts, céréales complètes, pâtes et riz complet, viandes, poissons, eau… sont des aliments pour bien manger. Dans le «bien manger» intervient aussi le mode de cuisson que vous utilisez pour cuire vos aliments : la cuisson idéale pour bien manger est la cuisson vapeur qui permet de garder toutes les vitamines, les sels minéraux et les saveurs de vos aliments.

adelineBien manger : résultats au quotidien !

Cuisine minceur… un vrai bonheur !

adeline Actualités Laisser un commentaire

courbe_tVous n’en êtes pas à votre premier régime, et toujours aucun résultat visible ?

Il y a pleins d’explications à l’échec de nos régimes. Et plein de solutions aussi !Dans un premier temps, utilisez vous le bon mode de cuisson pour vos aliments ? Pour une cuisine minceur, le mode de cuisson préconisé est la cuisson vapeur . Elle permet de garder toutes les vitamines et sels minéraux des aliments dont votre corps à besoin. Avec la cuisine vapeur, cuisine minceur assurée ! En revanche,les cuissons au four, aux micro-ondes, ou avec une poêle anti-adhésive, permettant elles aussi de cuisiner sans graisse sont nocives pour la santé et ne sont donc pas préconisées pour une cuisine minceur saine.Ensuite, pour une cuisine minceur, manger à chaque repas la même quantité de protéines (œufs, viande, poisson…), de glucides (pommes de terres, riz…) et de lipides (légumes verts).Enfin, pour garantir une cuisine minceur, laissez place aux vitamines et sels minéraux contenu dans des aliments agrumes, chou, kiwi, céréales complètes, fruits rouges… Pour chasser les kilos superflus, un seul conseil : optez pour une cuisine minceur !

adelineCuisine minceur… un vrai bonheur !

Que signifie le terme «cuisine Bio» ?

adeline Actualités Laisser un commentaire

terre pinTout d’abord l’on dit d’un plat qu’il est «bio» s’il est essentiellement préparé avec des produits issus de l’agriculture biologique qui se caractérise principalement par son refus d’utiliser des produits «chimiques ».

Il est donc tout à fait possible d’avoir un plat bio comme une blanquette à partir du moment où il a été préparé avec des produits biologiques.

De plus, le terme «cuisine bio» se réfère aussi à une cuisine sans graisse, pour conserver toutes les saveurs de vos aliments, et ce au quotidien.

Il s’agit donc d’un mode de production dont les techniques réduisent l’utilisation de fertilisants et supprime l’emploi de pesticides et de désherbants de synthèse. Cette démarche particulière peut concerner l’ensemble de produits tels que fruits, légumes, céréales, viandes, produits transformés ou surgelés.

adelineQue signifie le terme «cuisine Bio» ?